• Sat, 17 Nov 2018
  • 18:30

Gouvernance forestière :la province de Maï Ndombe se dote  d’un conseil consultatif provincial des forêts

Le conseil consultatif n’est pas un parlement, mais une structure multi-acteurs qui a pour mission de donner des avis constructifs sur toutes les questions de classement et déclassement des forêts.

Organe technique de l’exécutif provincial chargé de classer et déclasser les forêts, le Conseil consultatif provincial des forêts est un instrument qui permet une gestion transparente des ressources forestières et de toutes les questions liées à la gestion de la forêt.

La nouvelle province de Maïndombe dispose désormais d’un organe de gestion transparente des ressources forestières. Il a été installé le mardi 18 septembre au siège de l’assemblée provinciale à Inongo, chef-lieu de cette province. C’était en présence de Mme Brigitte Botete, ministre provinciale en charge de l’Intérieur, assumant l’interim du chef de l’exécutif provincial en mission.

Boniface Ntwa, ministre de l’Environnement et Développement durable de la province du Maïndombe, a dit sa joie du fait que la cérémonie coïncidait avec la validation du règlement intérieur de la structure. Aussi a-t-il invité les membres du conseil à multiplier de recherche dans le domaine de la forêt.

Le Conseil consultatif des forêts, a-t-il précisé, n’a pas seulement pour mission de classer et déclasser les forêts, mais aussi aider le gouvernement provincial à décider en connaissance de cause sur  des matières relatives à la forêt. Pour vite grandir, a-t-il suggéré, l’organe doit intégrer des experts venus même de l’extérieur.

En tant que membre du gouvernement, le ministre a pris l’engagement de préparer  pour le prochain exercice un budget qui soutienne les actions du Conseil et de rechercher des partenaires d’appui aux actions du conseil.

De l’avis de Jean-Marie Bolika, coordonnateur du programme « Gouvernance forestière » à WWF RDC, le conseil consultatif n’est pas un parlement, moins encore une assemblée provinciale bis, mais une structure multi-acteurs qui a pour mission de donner des avis constructifs sur toutes les questions de classement et déclassement des forêts dans la province en général, et sur toutes les questions qui lui sont soumises par le gouverneur de province.

Cet organe a aussi le pouvoir de saisir le gouverneur de toute question qu’il juge importante dans le domaine forestier, notamment les fonds rétrocédés au titre de redevance forestière. Il constitue un contrepoids à toute velléité de mégestion forestière dans la province.