A LA UNE :

Plan de Trésorerie ou proposition de modification du Budget 2020 ?

Spécial UDPS 38 ans :   Vundwawe et Ggbanda  savaient et voulaient collaborer

Arrêté à l’AND (ANR), Birindwa reste BCBG, il ne mange qu’européen, dort en pyjama 

Kalev Mutond  interdit de quitter Kinshasa

Attaques contre Kamerhe :  Amato Bayubasire répond à Jean Marc Kabund

Les réserves de change : 1,03 milliard USD au 31 janvier selon la BCC

Abus de pouvoir : la Cour Constitutionnelle recadre les Ass. Prov. de Kinshasa et de l’Ituri

Urgent : Mike Mukebayi réhabilité par la Cour Constitution

Urgent : Jean Bamanisa Saidi réhabilité par la Cour Constitution

La 7ème édition de la fête du livre de Kinshasa de tiendra du 14 au 22 février 2020

UPN et Triomphal : deux sauts de mouton dont l’argent a été décaissé mais non exécutés

Insécurité grandissante à Kasumbalesa : un mort et  un blessé  la nuit de mardi à mercredi

Le budget 2020 prévoit la mise à la retraite de 17 000 agents et fonctionnaires de l’Etat (Min fonction Publique)

Environ 10 millions USD de recettes de l’IPR obtenues à la Fonction Publique au mois de janvier

Infrastructures et Bâtiments : ZENIT Groupe offre son savoir-faire pour porter les BTP au zénith

Dossier motions de défiance des gouverneurs : nouveau champ de bataille entre FCC et CACH ?

Le programme de 100 jours du Président Fatshi n’était pas autorisé par le parlement selon l’ODEP

Le divorce FCC-CACH est possible mais il ne pourrait intervenir maintenant  (Prof André Mbata)

Jean Bamanisa promet de saisir la justice contre la LICOCO pour diffamation 

Kibali a produit  814 027 onces d’or contre une prévision de 750 000 onces en 2019

  1. Kinshasa abrite un atelier interministériel sur les transports des matières radioactives

Il se tient du 27 au 30 août 2018 à Kinshasa, un atelier national de consolidation du projet de l’arrêté interministériel portant sur les transports des matières radioactives. Ces assisses de haut niveau connaissent la participation du ministre de la Recherche scientifique, les agents du ministère de Transport, du ministère de l’Intérieur, de la Direction général des douanes et accises, et du Secrétariat général à l’Energie atomique (SCEA).

Cette activité scientifique est organisée par le Comité national de protection contre le rayonnement ionisant (CNPRI) en partenariat avec l’Agence international de l’énergie atomique (AIEA).

Pour rappel, les transports des matières radioactives obéissent avant tout aux normes internationales rigoureuses. Cela, à raison de mesure de sureté et de protection. Le directeur Pontien Nzere Kambayitiraki a saisit cette occasion pour rappeler l’objectif du CNPRI. Pour cet expert, l’objectif poursuivi par le CNPRI est de « réguler les transports des matières radioactives en République démocratique du Congo ».

À en croire Pontien Nzere Kambayitiraki, les différents fournisseurs de ces matières viennent de l’extérieur du pays. Quoi de plus normal qu’il plaide pour la réglementation des transports des matières radioactives en RDC. « Nous ne fabriquons pas ces matières radioactives, nous devons donc réglementer les mouvements de ces transports », a-t-il déclaré.

De l’avis de M. Pontien, cet atelier national tombe à point nommé. Cela, d’autant plus que le Comité national de protection contre le rayonnement ionisant « vise à mettre à jour un document juridique qui va réglementer les matières des transports radioactives » en RDC.